Sujet d'invention

10 questions sur le sujet d'invention

1.      Que faut-il inventer ?

 

      Le sujet d’invention est très mal nommé : il ne s’agit pas du tout d’ « inventer » au    sens où vous pouvez croire que vous avez la liberté d’écrire ce que vous voulez ! En fait ce sujet est une manière de vous faire écrire « à la façon de » c’est-à-dire qu’il vous faudra vous imprégner des techniques d’écriture du texte de référence afin de réécrire un texte de la même manière.

De façon un peu sournoise, ce sujet qui vous parait vous ouvrir toutes les possibilités vous enferme en fait dans un schéma précis.

 

Si l’on vous demande d’écrire la réponse à une lettre, il faut que vous repreniez les codes littéraires de la lettre.

 

Si l’on vous demande de critiquer un texte il vous faut reprendre les techniques d’écriture du texte en question afin de répondre avec cohérence.

 

2.      Est-ce le sujet le plus facile ?

 

Ce n’est pas le sujet le plus facile car il est trompeur : il vous fait croire que vous pouvez vous laisser aller à votre spontanéité et à votre inspiration alors que les critères de notations seront très techniques : s’il s’agit de répondre à une lettre avez-vous bien repris tous les codes utilisés par l’auteur de la lettre de référence ?

 

3.      Peut-on écrire tout ce qui nous passe par la tête ?

 

Jamais il ne faut écrire ce qui nous passe par la tête : il faut réfléchir, organiser nos idées, les illustrer d’exemples précis et irréfutables et surtout inscrire une introduction et une conclusion.

 

4.      Sinon, comment inventer ?

 

Comme vous l’avez compris il ne s’agit pas d’inventer au sens où vous laisseriez venir vos idées telles qu’elles sont, à l’état brut : il fut repérer les techniques rhétoriques du texte de référence et les reproduire. Il est pour cela indispensable de connaître ces techniques (cf ; le cours)

 

5.      Doit-on aussi inventer des exemples ?

 

Si le texte à écrire est une description ou une narration vous pouvez prendre des références dans la réalité.

Si c’est une argumentation il vaut mieux « étaler » votre culture générale » : citez les auteurs que vous avez lus ou dont vous avez entendu parler, faites référence à l’actualité si c’est nécessaire. Evitez absolument votre vie personnelle…

 

6.      Peut-on donner des arguments irrationnels ?

 

Un sujet d’invention n’est pas un sujet de science-fiction. Votre droite ligne est d’appliquer les technique d’écriture du texte de référence ; Il pourrait arriver que ce soit un texte fantastique (un extrait du Horla de Maupassant) : conformez-vous aux codes d’écriture ;

 

7.      Quelle doit être sa longueur ?

 

La longueur est fonction du temps qui vous est imparti : si vous avez deux heures pour répondre aux questions de compréhension puis aux compétences d’écriture, pensez au temps : 1eure pour répondre aux questions et 1 heure pour rédiger un texte. Mais tout cela dépend de vous…

 

8.      Quels sont les critères de notation du correcteur ?

 

Le correcteur veut avant tout voir si vous avez bien compris la question (ne faites pas de hors-sujet) et si votre réponse est claire. Ne vous demandez quelle réponse il attend : ce n’est pas l problème : vous avez le droit de penser ce que vous voulez à condition que votre opinion soit appuyée par des arguments et des exemples valables.

 

9.      Si on choisit ce sujet, est-ce qu’on a quelque chose à réviser ?

 

Bien sûr, ce sujet demande de solides connaissances techniques : si le texte de référence est ironique, il fut écrire un texte ironique donc connaître parfaitement la définition de ce mot. Le cours sur les connaissances incontournables est là pour vous aider …

 

10.  Comment organiser mon travail?

 

Lisez le sujet avec attention afin de voir où l’examinateur veut en venir : s’il vous demande le sens d’un mot ce n’est pas la même chose que s’il vous demande son antonyme ou son paronyme. S’il vous demande d’expliquer ce n’est pas la même chose que s’il vous demande de commenter.